L’Ottoman : la Turquie à l’honneur

Parce que l’hiver a enfin décidé de déposer ses valises à Bordeaux, cette semaine nous avons testé un restaurant oriental, l’Ottoman. Si on ne peut pas se réchauffer dehors, alors autant se réchauffer dans nos assiettes. Alors oui, on aurait très bien pu se rendre dans un restaurant marocain, mais nous on n’aime pas faire comme les autres et il faut dire que cela faisait longtemps que ce restaurant à la décoration atypique me faisait de l’oeil.

20h30 Mardi, place Saint-Pierre, un froid de canard, une place déserte (les bordelais n’aiment t-ils pas le froid ?) nous y retrouvons notre invité Florian, un passionné des cuisines du monde pressé de rentrer au chaud.

Décoration restaurant Ottoman Bordeaux

A notre arrivée le restaurant est vide mais on aime l’ambiance cocon. En effet, un toit inspiré des yourtes traditionnelles d’Asie centrale surplombe les 3/4 du restaurant. Tons rouges, musique orientale, tapis,  tables basses, chaises basses, nous sommes bel et bien dans une yourte en Turquie !

Des plats et des menus à prix abordables

Il faut savoir que la cuisine turque fut influencée grâce aux migrations du peuple Turc, de l’Asie centrale à l’Europe. Voilà pourquoi cette cuisine allie des saveurs asiatiques, orientales et méditerranéennes.

Nous découvrons la carte, chaque plat est minutieusement détaillé :

      • Un menu entrée-plat-dessert pour 15 euros ou 19 euros : vous y retrouverez les traditionnels humus, güveç, moussaka…
      • Les grillades à la plancha : entre 13 et 20 euros vous pourrez choisir entre brochettes Ottoman, entrecôte à la plancha, dorade grillée… Ce n’est pas le choix qui manque !
      • Les plats traditionnels turcs : ce sont ceux retrouvés dans les menus, entre 14 euros et 23 euros, autant dire qu’il est plus avantageux de prendre le menu !

Notre invité Florian choisira le menu à 19 euros, avec en entrée un caviar d’aubergine à la crème de sésame, et en plat un güveç d’agneau (agneau cuit à l’étouffé avec pommes de terres et aubergines, arômes et secrets du chef).

Pour Max ce sera des grillades avec le traditionnel köfte (boulettes de boeuf hachées et préparées par le chef accompagné de pilav (blé concassé)).

Audrey et moi nous prendrons le menu à 15 euros avec en entrée du humus (caviar de pois chiche et crème de sésame), et en plat, le güveç au poulet (même chose que Florian mais version poulet).

Nous prendrons du vin rouge turc pour accompagné notre repas, ce sera du Pamukkale, un vin fruité et doux au prix de 19 euros la bouteille.

Plats restaurant Ottoman Bordeaux

Des assiettes copieuses et délicieuses

Nos entrées arrivent rapidement, nous découvrons notre humus et le caviar d’aubergine de Florian. Ces entrées sont servies avec du pain (pain pide).

Humus restaurant Ottoman Bordeaux

L’Humus de l’Ottoman

J’ai aimé son aspect, et sa texture en bouche. Le humus est crémeux et léger. La touche d’huile d’olive apporte des saveurs méditerranéennes. La portion de Humus servie est importante mais sans pain cela peut devenir un peu écoeurant à mon goût ! Le caviar d’aubergine de Florian est différent, il a le même aspect que notre entrée mais il manque de saveur (si on le compare avec le humus).

Vient ensuite le plat principal qui est joliment présenté. Nous découvrons un accompagnement que nous ne sommes pas habitués à voir dans nos assiettes : le pilav qui est du blé concassé. Il se marie très bien avec le güveç, mais selon moi il n’y avait pas assez de poulet et d’aubergines. C’était un tout petit peu épicé, et pour une fois j’aurais voulu plus d’épices dans mon assiette !

Les Güveç de l'Ottoman Bordeaux

Les Güveç de l’Ottoman

A l’arrivée du plat de Max, je me demande comment il va faire pour finir son assiette. On y découvre cinq boulettes de viandes, du pilav ET des pommes de terres. Autant dire que si vous avez très faim prenez sans hésiter le köfte !

le kofte de l'Ottoman Bordeaux

Le köfte de l’Ottoman

Des desserts d’inspiration orientale

C’est donc au tour du dessert, que j’attendais avec impatience car je suis une adepte des pâtisseries orientale !

Avec le menu à 15 euros nous avions le choix entre le gâteau maison, le yaourt au miel, ou 2 boules de glace. Audrey a choisi le yaourt au miel, et bien entendu je me suis tournée vers le gâteau maison. Pour le menu à 19 euros, Florian avait  le choix entre une coupe de glace,  le baklava et le lokum, le gâteau maison ou le yaourt au miel. Son choix s’est porté sur le baklava et le lokum.

Même si le plat de Max était très copieux, il ne s’est pas empêché de prendre un dessert, le thé gourmand qui est un assortiment de Baklava, de Lokum, et de gâteau maison accompagné d’un thé noir.

Dessert restaurant Ottoman Bordeaux

Le thé gourmand de l’Ottoman

Mon gâteau avait plus une allure de pâtes d’amandes accompagné d’une sauce au chocolat. Mais j’ai tout de même aimé mon dessert ! Pour Florian et Max qui ont un peu près la même chose, ce sont des pâtisseries orientales, rien de très palpitant mais très appréciables.

La fin du repas approche, et c’est au moment de réglé (22 euros chacun pour le menu, et le vin) que le patron habillé en costume traditionnel nous propose un digestif : de la liqueur de banane ! Nous refusons difficilement et acceptons, la liqueur était très bonne au passage.

Je regrette que le restaurant eut été vide, mais c’est vrai que pour un mardi soir il ne fallait pas s’attendre à la cohue. L’hospitalité et l’enthousiasme du patron, m’ont donné envie de revenir chez l’Ottoman. Si vous désirez plus d’ambiance, Je vous conseille de vous y rendre le week-end.

Pour résumer, ce fut un très bon rapport qualité-prix pour un dépaysement total !

Infos resto+

L’Ottoman

18, rue des Faussets 33000 Bordeaux

Tel : 05 56 51 69 28

Horaires d’ouverture : Lundi au samedi 12:00 – 00:00

Prix moyen : 15 – 25 € * prix indicatif calculé sur la base d’un plat + dessert

Sur les réseaux :

Les avis de la Team+

  • [L’invitée] Florian : « Lorsque l’on choisit un restaurant de ce type, on s’attend a être dépaysé autant dans la salle que dans l’assiette. La déco joue son rôle. Petit bémol sur le confort, la salle n’était pas suffisamment chauffée en cette froide soirée. La cuisine est de bonne facture, caviar d’aubergine et sésame épicé juste ce qu’il faut, à déguster avec du pain oriental. Le güveç d’agneau était bien cuit, le plat s’avérait suffisamment consistant. Dessert plus classique : pâtisseries orientales du Maghreb. Bonnes mais sans plus. Au final, pour un menu a 19 euros, le rapport qualité prix est dans la norme. Bilan: Expérience qui pourra être renouvelée d’autant plus que le personnel est attentionné et agréable, un vrai plus. »
  • Max : « Un restaurant qui propose un cadre ainsi qu’une cuisine dépaysante. J’ai apprécié cette escapade culinaire qui a réussi, le temps d’un repas, à me faire oublier la morosité bordelaise ambiante. »
  • Audrey : « Un décor et un service top même si j’aurai aimé manger à même le sol sur un tapis. J’ai choisi le menu à 15 €, le humus était à tomber mais j’ai été déçue par le plat Guveç poulet, pas de découverte culinaire et le riz était froid. Le dessert en revanche était un enchantement, le yaourt au miel était une belle découverte, la texture du yaourt était un mélange de petit suisse et de crème glacée, un délice ! »

L’Ottoman : la Turquie à l’honneur Julie
Cadre et ambiance
Service
Qualité de la cuisine
Prix

Un bon rapport qualité-prix pour les petits budgets, avec un super service. J'y retournerai sans hésiter un Vendredi soir !

3.3

Donnez-nous votre avis !

Loading Facebook Comments ...